Le Dagographe

Fabrique à souvenirs instantanés !
Concept photographique dans la famille DAGOGRAPHE depuis des générations, ce vieux principe d’images vous transporte à travers les époques grâce à son ambiance très «empaillée» et surtout rétro… Costumes, chapeaux et autres fantaisies accessoirisées… du bon, du très très bon goût de la famille DAGOGRAPHE.
Alors, venez vous faire tirer le portrait au DAGOGRAPHE !

De vieux fonds photographiques datant du début du siècle dernier qui plantent le cadre et font office d’arrière plan. Un porte manteau gargantuesque offre des costumes insolites pour un mélange hétéroclite de personnages … des chapeaux rigolos et d’autres de contrées éloignées, des accessoires, fusils, valises, réveils et une famille d’animaux vivants empaillés ? … en tout cas réels et dressés.

Accueillie par la cadette de la famille, Suzie, à l’entrée du Dagographe, les curieux se laissent happer par ses facéties, ses fantaisies du moment, son goût pour la
transformation… Elle chante, danse, claquette, se joue de tout ce qui lui tombe sous la main, draguotte, vend ses cartes postales, tantôt blonde, puis brune, tantôt sensuelle, tantôt grotesque mais toujours une DAGOGRAPHE dans l’âme. Bref elle s’occupe pour occuper le chaland qui attend son tour, elle rêve de paillettes, elle se retrouve dans sa guitoune, à haranguer le client : « Approchez, amateurs de sensations fortes, ici, c’est pour vous, plus sensationnels que le Space Mountain, plus ludique qu’à Disney Land … blablabla, la musique est bien huilé, faut que ça remplisse !!
Suzie constitue les groupes, pour son Frangin, le spécialiste de la Dagographie après la mort de PAPA, avec Jésus, l’autre frangin, discret mais toutefois la tête pensante de cette affaire.
Embarqué par l’frangin, le public est séduit par sa verve et se laisse alors costumer joyeusement avant de se fondre dans ce décor hétérogène qui semble sortit du monde de Jules Verne.

Attention, ça va très vite, flash, et une photo souvenir prise au détour d’un voyage, d’une rencontre, ça y c’est fini, au suivant !!!
Plus tard… grâce à Jésus, le « discret pensant », des photos souvenirs sont accrochées à un fil, exposition éphémère, où chacun prend son droit à l’image, sa photo unique, que l’on retrouvedansleschaumièreslessoirsdhiveroulonsaimearessassercettejournéedefrancherigoladeentreamis !!

Le Dagographe c’est :
* UN ENTRESORT
* Une année de mise en place-conception-test du concept en 2010.
* Une résidence de travail avec le metteur en scène Patrice Jouffroy en janvier 2011 au Boeuf sur le toit à Lons le Saunier.
* Un co-producteur : La Vache qui rue
* 3 artistes talentueux :
Delphine Dubreuil, comédienne.
Guillaume Toulet, comédien.
Jean-Michel Dagault alias Dago, comédien.
* Très peu de besoins techniques :
Un lieu abrité et si possible clos (surtout en cas de représentation sur plusieurs jours !) et une prise électrique au minimum.